Vous êtes ici : Accueil > Logiciels de Bureautique > Les différentes suites bureautiques

Les différentes suites bureautiques

Microsoft ne fait pas cavalier seul en termes d’éditions de suites bureautiques. Comme dans son secteur de prédilection qui est le développement des systèmes d’exploitation, la firme de Redmond connait également une forte concurrence avec son logiciel Microsoft Office. Certaines suites sont gratuites et d’autres payantes, toutefois il est question de vigilance, car certains programmes ne sont pas accessibles sur tous les systèmes d’exploitation. Comment donc se situer parmi les multitudes d’offres de logiciels bureautiques disponibles sur le marché ? Premièrement, il faut identifier les suites bureautiques gratuites et les autres payantes. Normalement, la plupart des programmes de bureau des distributions Linux sont gratuits. Nous pouvons citer entre autres les logiciels gratuits suivant : l’OpenOffice de l’éditeur OpenOffice.org, NeoOffice créé par Planamesa, Symphony développé par IBM, Google Documents et bien d’autres encore. Ces ensembles de logiciels peuvent être téléchargés et utilisés immédiatement sans aucune licence y afférent. Les logiciels payants s’obtiennent moyennant une somme aux environs de quelques dizaines voire centaines d’euros. Office (Microsoft), iWork (Apple) et Works (Microsoft) font partie de ces fameuses suites bureautiques payantes. Des fournisseurs de matériels informatiques préinstallent déjà ces outils sur leurs machines mises en vente, ce qui déclenche une grande polémique par rapport à l’existence d’une quelconque vente liée. Comme toute application payante, ces gammes de logiciels ont des versions d’essai gratuit utilisable dans un délai de deux mois. Le recours aux formats ouverts est recommandé pour standardiser les logiciels gratuits tels qu’OpenOffice. Ainsi, le téléchargement et l’installation illégaux des suites bureautiques payantes ne feront qu’appuyer la notoriété des grands éditeurs et ne constituent pas une solution idéale. Deuxièmement, il faut tenir compte de son système d’exploitation avant de choisir sa suite bureautique. Certains systèmes ont l’accès intégral à tous ces ensembles de logiciels à l’instar des utilisateurs Windows qui ont l’embarras du choix entre le MS Office, Work, OpenOffice, Symphony et les divers services en ligne. Les clients Mac peuvent également se réjouir de la disparité des offres disponibles : OpenOffice, Symphony, Microsoft Office Mac 2011 et NeoOffice. Par contre, les inconditionnels de Linux devront se contenter d’OpenOffice et de Symphony pour leurs traitements de textes, leurs tableurs et leurs présentations. Dernièrement, que les logiciels soient gratuits ou payants, leurs fonctionnalités affichent une certaine similarité non contraignante pour une utilisation quotidienne. Par ailleurs, les acheteurs peuvent se renseigner sur les performances des suites bureautiques. L’expérience des versions démos saura guider le choix des utilisateurs sur l’ensemble de logiciels qui le convient. Toutefois, il est clair que Microsoft a une certaine longueur d’avance sur l’intuitivité et l’interface de sa suite. Le dernier Microsoft Office 2010 ne trouve aucune semblable grâce à son menu ergonomique et son espace de travail intelligent. OpenOffice joue avec la simplicité et la sobriété pour plaire aux utilisateurs. De plus, cette suite logicielle gagne en consommation de mémoire et n’accapare pas trop de place sur le disque. Une fois de plus, le marché des logiciels gâte les utilisateurs de PC. Des utilisateurs lambda peuvent se contenter des versions gratuites et des versions en ligne, tandis que ceux aux documents plus volumineux et complexes devront recourir à la suite logicielle payante.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Les différentes suites bureautiques

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.